Une géographie du Street Art

Un outil qui peut servir avec les 6ème ( Habiter les villes )

« L’Atlas du Street Art et du Graffiti » par Rafael Schacter, éd.Flammarion, 400 pp., 750 ill., 39,90 €.

 

 

Admiré autant que condamné, le Street Art est né à la fin des années 1960 sur la côte Est des États-Unis pour se répandre dans le monde entier.

 

Rafael Schacter analyse dans cet Atlas l’oeuvre de cent treize artistes de vingt-cinq pays, parmi lesquels Invader, Rone, Banksy, Jef Aerosol, Miss. Tic, JR ou SpY, dresse seize portraits de villes et propose douze cartes spécialement conçues pour ce livre, véritables représentations « psychographiques » des cités. Le Street Art s’inscrit dans la rue, dans l’espace public et à la vue de tous. Vandalisme ou oeuvre d’art, il se manifeste sous forme de graffiti, affiche, pochoir, stickers, installation… Il existe bien une géographie de cet art urbain : l’ouvrage décortique l’Arte povera italien, le Pixação brésilien, le Pop Art et le Land Art américains, les pochoirs politiques argentins, le mouvement hollandais De Stijl et le muralisme mexicain. L’oeuvre peut être un dessin, une signature, un « blaze » ou un texte sur un mur… L’Atlas rend compte des dimensions éthiques, sociales et politiques de cette vaste production.

Source : http://www.connaissancedesarts.com/art-contemporain/actus/une-geographie-du-street-art-106511.php

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s