6ème. Des formes géométriques dans un désert.

index2[1]

Irrigation en carrousel, Wadi Rum, région de Ma’an, Jordanie     (29°36’ N – 35°34’ E).

Ce carrousel d’arrosage autopropulsé restitue l’eau puisée par forage dans les couches profondes (de 30 m à 400 m) aux cultures, sur des surfaces irriguées de 78 hectares, au moyen d’une rampe pivotante munie de buses d’arrosage, longue d’environ500 m et montée sur des roues de tracteur. La production d’une tonne de céréales nécessitant environ 1000 tonnes d’eau, les pays du Moyen-Orient, confrontés à des besoins alimentaires croissants, appliquent à leur agriculture des méthodes modernes qui mettent en péril leurs réserves en eau. Les nappes de la région se tarissent à grande vitesse. Des techniques d’arrosage comme celles de la micro irrigation permettent d’économiser jusqu’à 50 % de l’eau mais très demandeuses de main d’œuvre, elles ont été peu à peu abandonnées ces dernières décennies. Faire fleurir le désert semble miraculeux mais le prix se calcule en rationnement pour la population et en salinisation des sols et des eaux souterraines : les sels présents dans le sol à l’état naturel se concentrent, le rendant stérile. La FAO estime à 125 000 hectares par an la perte de sols due à la salinisation dans le monde.

Voir activité dans onglet  » Photographie et géographie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s